J’ai testé NetCity.org

 

NetCity.org est un portail de jeux en ligne pour initier les enfants de 9-12 ans aux dangers du net. Il fait partie d’une grande campagne nationale de prévention des dangers liés aux nouvelles technologies de l’information et de la communication lancée par Action Innocence et la Fondation Suisse pour la Protection de l’Enfant. J’ai découvert ce portail via le « Le Monde magazine ». Par la suite, j’ai essayé d’en apprendre un peu plus en explorant ce site.

 

Tout d’abord pour accéder au contenu de ce site il est obligatoire de créer un compte protégé par un mot de passe. Ici aucune information personnelle n’est demandée (pas de nom ni d’adresse mail). L’utilisateur doit seulement choisir un pseudo et un mot de passe associé. Des conseils sont donnés lors de la création du compte (ne pas donner d’indication sur son âge, son code postal…).

 

Par la suite on demande à l’enfant de franchir sept étapes avant de pouvoir profiter pleinement de NetCity. Ces sept étapes sont des mini-jeux. Chacun est associé à un thème en rapport avec un danger d’internet. Pour entrer dans NetCity, l’enfant devra donc être confronté aux thèmes suivants : « protège tes données personnelles », « contenu choquant », « rendez vous », « sollicitations sexuelles », « photos », « harcèlement », « informations »… Avant chaque jeu, le danger est expliqué et on donne à l’enfant des conseils pour se protéger. Pour le côté ludique, on remarquera que chaque danger est représenté par un monstre animé.

 

Lorsque les sept étapes sont franchies, l’utilisateur a accès à 22 jeux différents regroupés en 11 thèmes : « protège tes données personnelles », « contenu choquant », « rendez-vous », « sollicitations sexuelles », « photos », « harcèlement », « informations », « messages », « webcam », « insulte » et « budget ». Il y a donc un large choix de jeux dans lesquels il est possible de progresser avec un système de point. On peut cependant regretter que les consignes ne soient pas toujours très claires. J’ai parfois dû tâtonner pendant une partie pour comprendre le fonctionnement du mini-jeu.

 

Les enfants sont motivés par le gain de points à la fin de chaque partie. Ils peuvent alors gagner des accessoires pour personnaliser leur avatar et faire partie d’un classement par rapport au autres joueurs. Ils sont motivés pour visiter de nouveau le site et jouer au même jeu à plusieurs reprises. Ainsi ils seront de nouveaux confrontés aux monstres d’internet et ils verront avant chaque début de jeu un message de prévention.

 

Avec le système de compte personnel et de points gagnés, la question de la dépendance à l’écran peut se poser. Les concepteurs de NetCity ont travaillé sur ce point et ils ont mis en place une jauge de niveau de cyberdépendance en bas de l’écran. De plus, il est demandé à l’enfant de revenir régulièrement dans le monde réel pour pratiquer d’autres activités. Cette jauge est efficace pour responsabiliser l’enfant. Il peut contrôler facilement le temps qu’il passe à jouer. Cependant les parents ne peuvent pas s’en servir pour vérifier le temps réel que l’enfant à passé sur NetCity. Tout d’abord, il s’agit d’une jauge sans graduation donc le temps donné est très approximatif. De plus, le niveau de cyber-dépendance retombe à zéro si l’enfant se déconnecte et se reconnecte instantanément. Ce n’est donc pas un outil de surveillance pour les parents mais bien un outil qui permet à l’enfant de se responsabiliser.

 

Lorsque la jauge de cyberdépendance est remplie, le message suivant apparait.

 

 

Précisons que bien qu’il s’agisse d’un portail accessible à tous, NetCity n’est pas un site communautaire. Il n’y a aucune interaction possible entre les joueurs, seuls les pseudos des joueurs ayant le plus de points sont affichés dans un tableau.

 

Pour résumer, NetCity est un outil intéressant qui permet d’aborder le sujet des dangers d’internet de façon ludique avec des enfants. Je pense qu’il est nécessaire que l’enfant découvre NetCity avec un parent ou un enseignant avec qui il pourra parler par la suite.

 

 

Quelques exemples de monstres d'internet

 

Crédit image : NetCity.org

Écrire commentaire

Commentaires : 0