Souvenir de stage : travail avec un petit groupe d’élèves

Bien que mon stage soit terminé depuis près d’un mois, j’aimerai revenir sur celui-ci avec vous. Ce stage en classe de CP m’a permis de faire des expériences enrichissantes et j’en ai gardé de très bons souvenirs. J’aimerai partager l’un d’eux avec vous aujourd’hui.

Lors de mon dernier jour de stage dans la classe de Cathy, celle-ci avait pris du retard par rapport à l’emploi du temps qu’elle avait prévu. Après la récréation de l’après midi, elle avait prévu de finir un  projet en arts plastiques avec ses élèves mais beaucoup d’entre eux n’avaient pas fini, voire même pas commencé leur fiche de mathématiques. Elle m’a donc demandée si je pouvais m’occuper seule des cinq élèves les plus en difficulté en mathématiques. De cette façon elle pourrait commencer plus vite l’activité d’art plastique avec ceux qui restaient avec elle et les élèves les plus en difficulté auraient une aide personnalisée. Ainsi ils pourraient travailler plus efficacement et rejoindre le reste de la classe pour la deuxième activité dès qu’ils avaient fini.

Je suis donc allée travailler avec cinq élèves dans la BCD qui n’était pas occupée. Nous avons travaillé sur la décomposition de nombres. Les élèves de la classe de Cathy avaient déjà rencontré ce type d’exercice auparavant, mais ils ne le maitrisaient pas tous. J’ai donc revu et réexpliqué la leçon aux élèves qui m’on été confiés. Ils devaient décomposer un nombre en paquets de dix. Ils devaient donc transformer un nombre en une addition.

Exemple : 45 = 10 +10 + 10 + 10 + 5

Je me souviens avoir eu des difficultés avec l’un des enfants, qui ne voyait pas le lien entre le chiffre de dizaine et le nombre de paquets de dix qu’il devait utiliser. Je l’ai donc aidé en découpant le travail en plusieurs étapes. Il a réussi à finir l’exercice, mais je ne pense pas qu’il ait assimilé le raisonnement global. Il n’aurait sûrement pas été capable de refaire le même exercice seul quelques heures plus tard.

Ce qui m’a le plus marquée dans cette expérience, c’est la réussite d’une élève qui a généralement beaucoup de difficultés en mathématiques. Après avoir pris quelques minutes avec elle, j’ai remarqué quelle commençait à comprendre le type de raisonnement qu’on attendait d’elle. J’ai constaté qu’elle apportait des réponses correctes pour chaque exercice. J’ai alors décidé de tester sa compréhension et sa maitrise de l’exercice en lui demandant d’expliquer l’exercice à ses camarades. Je pensais qu’une élève qui venait de comprendre et qui avait été face aux mêmes obstacles  qu’eux quelques minutes auparavant serait capable de trouver une façon de leur expliquer qui leur parlerait mieux. Cela renvoie à la question de difficulté d’enseigner, ce qui nous parait évident que j’avais traitée dans un article précédent. Comme cette élève comprend les obstacles auxquels ses camarades on affaire elle pourrait être en mesure de les aider. Ses explications n’étaient cependant pas très ordonnées et les autres élèves n’ont pas compris son explication. Mais j’ai pu constater qu'elle avait très bien compris la notion de décomposition à travers son discours.

J’ai particulièrement apprécié cette expérience, car elle m’a permis de travailler seule avec des enfants et j’ai pu utiliser plusieurs méthodes d’apprentissage. De plus, cette tâche m’a été confiée par Cathy, car elle avait besoin d’aide et pas seulement pour me faire plaisir ou pour m’occuper. Pour moi il s’agit d’une preuve de confiance. Elle m’a confié des élèves en difficulté après m’avoir vu m’investir en classe. Elle me les a confiés car elle pensait vraiment que je pouvais les aider.

J’ai énormément apprécié ce stage à l’école du centre. Il m’a apporté de nombreuses choses dont une rencontre avec une personne motivée et investie dans son travail. Cathy m’a donné beaucoup de conseils et j’ai pris énormément de plaisir à échanger et à travailler avec elle. Elle m’a encouragée à continuer dans une voie menant au professorat des écoles. Cela m’a vraiment aidé de voir qu’elle avait confiance en moi, alors je doute parfois d’être capable d’accéder  à cette profession.

Crédit photo : Chrissie Schwenzer

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    fbocquet (lundi, 12 avril 2010 09:38)

    Merci pour ce billet très intéressant. Quelques améliorations orthographiques sont encore possibles :-)